Search

Au fil de la créativité avec Brode Paulette

Ses premiers pas dans la broderie ont été guidés par sa curiosité et son désir profond de créer. Petit à petit, Brode Paulette perfectionne ses techniques, explorant de nouveaux motifs, de nouvelles couleurs, pour donner vie à des créations uniques. Soucieuse de l’environnement, elle intègre également des matériaux recyclés, offrant ainsi une dimension écologique à son art, où l’esthétique se marie harmonieusement à la durabilité.

inspirons : Peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours en quelques mots ?
Lucile : Je suis Lucile Vallet, charentaise d’origine. Depuis toute petite, mon parcours professionnel était tout tracé (dans ma tête en tout cas) : travailler avec les enfants, et plus particulièrement devenir institutrice. J’ai suivi cette idée-là, obtenu une licence de musicologie pour passer le concours !
Après plusieurs essais, plusieurs échecs, il a fallu trouver un autre rôle pour travailler auprès des enfants : j’ai donc passé un autre concours et je suis devenue ce que je suis actuellement : auxiliaire de puériculture en maternité. 
À côté de ça, j’ai toujours aimé créer, toujours été curieuse de plusieurs matières et supports. Je pense qu’avec mon métier actuel, j’avais besoin de développer mon côté créatif pour compléter le soin qui est au centre de mon métier. De là est né Brode Paulette !

Au-delà de la passion du geste et du rendu, je crois que c’est l’échange avec « les autres » qui m’anime beaucoup.

inspirons : À quel moment ta passion pour la broderie a t’elle commencé ?
Lucile : J’ai commencé à broder en mars 2020 ! Et je me rends compte que ça coïncide avec l’épisode Covid. Pourtant, consciemment, il n’y avait aucun lien ! Juste peut-être plus de temps et de place pour créer… (pour autant, je continuais mon travail à l’hôpital !). Mes objets brodés ont commencé à plaire et à se vendre. Et au-delà de la passion du geste et du rendu, je crois que c’est l’échange avec « les autres » qui m’anime beaucoup.

inspirons : Chaque pièce est unique et réalisée à la main. Pourrais-tu nous expliquer les différentes étapes et nous évoquer le moment que tu préfères dans ton processus de création.
Lucile : Après avoir imaginé un modèle, il faut le retranscrire sur la toile. Après quelques ajustements, lorsque le dessin me plaît, il faut le garnir de couleurs. C’est souvent un moment d’hésitation pour moi : Combien de couleurs ? Lesquelles ? J’ai souvent besoin d’avoir l’avis de mes proches pour me décider. Puis je commence à broder, un long moment à la fois apaisant et excitant. Excitant, parce qu’enfin, je vais découvrir concrètement ce que j’avais uniquement dans ma tête jusqu’à présent ! Une fois la broderie terminée et validée, il faut monter sur le support. C’est un moment minutieux et un peu stressant pour moi puisqu’il ne s’agit pas de se râter sur la finition. C’est malgré tout un moment agréable parce que ces finitions sont la dernière étape ! Souvent, je termine par un petit shooting photo du modèle, une étape très agréable pour moi !

inspirons : Ton approche de la broderie a-t-elle évolué avec le temps ? As-tu apporté des changements à ta pratique ou as-tu été influencée par de nouvelles sources d’inspiration ?
Je constate qu’avec le temps, j’ai affiné mon geste, ce qui donne un rendu plus homogène. Et j’ai commencé à trouver mon organisation : gérer mon temps, les stocks, les matières premières, la communication… Il y a tellement d’autres choses à gérer et maîtriser autour de la broderie pure ! Je pense que je suis constamment en train de m’inspirer de ce qui m’entoure, comme tout le monde, je crois, mais je n’ai pas de source précise.

inspirons : Si tu devais choisir trois mots pour décrire ton style, quels seraient-ils ?
En découvrant mon travail, quelqu’un m’a dit récemment que c’était un amas de détails, dans un style « art déco » et très graphique.

inspirons : Y a-t-il une combinaison de formes et couleurs qui te passionne particulièrement en ce moment ?
J’ai commencé la broderie avec des motifs d’arbres, c’est un motif qui me touche, qui me parle. Puis je me suis essayée aux courbes. Je n’ai pas de gammes de couleurs prédéfinies, j’essaie… Parfois la combinaison ne me plaît pas, parfois c’est le coup de cœur !

inspirons : La notion de recyclage est importante pour toi. Peux-tu nous expliquer comment tu l’appliques dans tes créations ?
Elle est importante parce qu’elle est d’actualité et nécessaire. Je brode avec du fil de coton sur un support, type toile. Ces deux matériaux, j’essaie au maximum de les acheter en brocante, dans une recyclerie ou à Emmaüs ! En plus de donner une seconde vie à ces matières, c’est une solution économique pour moi !

inspirons : On retrouve dans ta boutique en ligne des bijoux, des tote-bags, des élastiques et des barrettes. Envisages-tu d’élargir ta gamme de produits ou de créer des collections thématiques autour de certains motifs ou concepts pour les mois à venir ?
Je viens justement de sortir une nouvelle collection, pour laquelle j’ai essayé de créer une unité. Une unité dans les combinaisons de couleurs, dans les motifs… Les arbres sont de retour donc ! J’ai également essayé de trouver de nouveaux supports et formes accessoires.

inspirons : Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui envisage de se lancer dans la broderie ?
Je dirais qu’il faut être armer de patience, parce que c’est souvent un travail long et minutieux ! 

inspirons : Y a-t-il une personne inspirante que tu nous recommandes de suivre ?
Ma grand-mère, mais elle n’a pas de compte Instagram ! Non, réellement, je n’ai pas un compte ou une personne à recommander. Je trouve qu’il faut arriver à se saisir de ce qui nous émeut, de ce qui élargit notre créativité dans chaque personne qui nous entoure !

Site Instagram
Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
© 2023 - inspirons. Tous droits réservés.
Close