Search

YA-OURT est sur la bonne voix !

Auteur, compositeur et interprète, YA-OURT de son vrai nom Karim Billon, est un artiste protéiforme au talent confirmé. Originaire de la ville de Langres, ce chanteur est un véritable caméléon qui vous transporte dans son univers à la fois décalé et festif où se mêlent hip hop, rock, électro et musique du monde.

Dès son plus jeune âge, Karim se pique de curiosité pour la musique. Attiré par le rap, le jeune garçon de 8 ans commence à écrire ses premiers textes.  « J’écoutais énormément de musique, j’étais fan de toutes les émissions musicales, hit parade avec Charlie et Lulu pour n’en citer qu’une, mais c’est dans le rap que tout a commencé.  Je chantais chez moi et j’improvisais des mélodies sur mes morceaux préférés. »

Plus tard, il découvre un instrument qu’il affectionne particulièrement. Il compose ses premières chansons avec « la vieille guitare à 4 cordes et complètement usée de son père ».  Au fur et à mesure, il rencontre et s’entoure d’amis qui ont la même passion que lui pour la musique et décide de monter son propre groupe qu’il appelle “Arkange”. Entre répétitions et salles de spectacles à travers sa ville natale, Karim voit sa vie littéralement basculer.  « J’ai fait la connaissance de Guillaume Bergiron dont le père était et qui est toujours un guitariste fabuleux surtout dans le domaine du heavy metal. Cà a été pour moi une bénédiction, je me suis vite mis à la guitare électrique et, de là, nous avons créé le groupe “Arkange” ».  Par la suite, Karim ne cesse d’enchainer les projets, notamment en rejoignant le groupe « Les Sales Timbanques » avec qui il réalisera deux albums sur des notes plus éclectiques. 

Cependant, ce boulimique de travail ne perd pas de vue son objectif qui est de conquérir son propre public. Il se crée une identité musicale, peaufine son look et se retrouve charmé par des styles de musique de l’Est, Africaine, de Cumbia et cherche à faire voyager son public à travers plusieurs sonorités mondiales. Ses inspirations ? Bobby Mcferrin, Saro pour le domaine uniquement vocal, Juaneco y su combo pour la cumbia, femi kuti pour l’afro beat, orelsan, Lomepal, Roméo Elvis pour le rap, Rage again the machine pour le rock, Goran Bregovic pour la musique de l’Est, VCMG pour l’électro…

2012 marquera la sortie de son premier EP solo avec son personnage YA-OURT. « Ya-Ourt, c’est un gars qui aime tous les styles de musique, du coup, ne parlant pas l’anglais, le russe, le sénégalais, l’arabe, l’indou…, il décide de chanter en yaourt, c’est-à-dire ne faire que des onomatopées pour se faire comprendre » A travers sa musique, Karim explore constamment les frontières musicales et propose un spectacle souvent agrémenté de passages d’improvisation. « Les morceaux sont uniquement vocaux. A l’aide d’un “ looper” , il est possible de créer en live tous les instruments à la voix et de les superposer pour en faire un morceau. 

Avec Ya-Ourt, ma musique est vraiment éclectique et représente le monde et l’humain par l’approche unique de la voix qui est notre instrument naturel.

A la fois original et surprenant,  le jeune compositeur multiplie les projets et collabore avec plusieurs artistes, tels que Orelsan, Gringe et Greg Frite au Citadium de Paris pour les 25 ans de la Pump de Reebok. Fort de son succès et poussé par son talent, il a également fait la première partie de Tal, Yannick Noah, Selah Sue, LEJ, Frero Delavega… 

A présent, ce trentenaire se prépare à sortir un nouvel album sur des notes plus électro, trap et hip hop avec de vrais textes, en collaboration avec “les 88”. Un nouveau projet que l’on attend avec impatience et qui devrait confirmer l’ascension artistique du chanteur. 


Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
© 2023 - inspirons. Tous droits réservés.
Close